temple de RennesOn l’a oublié, des deux filles d’Anne de Bretagne, l’une était protestante. Renée de France, gagnée aux idées de la Réforme, deviendra duchesse de Ferrare, où elle accueillera Calvin.

Quelques souvenirs anciens persistent, comme celui du Synode de Rennes, en 1531, mais de monuments protestants anciens, il n’y a plus guère.

Après les guerres de religion, longue parenthèse, on ne retrouve la trace de protestants à Rennes qu’au 19ème siècle. Le culte reprend à Rennes en 1832 ; il change plusieurs fois d’adresse : rue le Bastard, rue de la Palestine, rue des Foulons.

En 1875, le conseil presbytéral achète le terrain actuel et le temple est construit de 1879 à 1882.

En 1906, les biens de l’Eglise protestante de Rennes sont apportés à une association cultuelle constituée selon la loi du 9 décembre 1905. Cette association a toujours en charge la gestion de ce patrimoine. En 2008 les travaux de ravalement, de couverture, et l’agrandissement des salles annexes permettent d’envisager l’avenir sereinement.

Plus de détails sur le temple