Luther

Calvin

Luther, puis Calvin comprennent que l'Evangile pourrait s'énoncer de la façon suivante: Dieu ne veut pas que les humains lui soient soumis, mais au contraire qu'ils vivent dans la liberté et la responsabilité.

 

On pourrait résumer cela en disant avec Luther que "ce n'est pas parce que nous agissons bien que Dieu nous aime, mais c'est parce que Dieu nous aime qu'il nous arrive de bien agir".

Autrement dit, ce qui justifie notre vie (ce qui fait qu'on mérite d'exister), ce ne sont pas les actes que nous faisons mais le fait que Dieu nous donne la vie, gratuitement, sans condition, sans rien avoir à prouver ni à mériter. Juste pour la joie de donner, de créer, d'aimer.

C'est le premier principe de la Réforme : "seulement par la grâce".

Qu'est-ce qui nous permet d'affirmer cette liberté? Eh bien, des phrases de la Bible telles que ce verset de Paul :

"Le péché ne dominera plus votre vie puisque vous n'êtes plus sous la loi, mais sous la grâce." (Romains 6: 14)

Car c'est le second principe de la Réforme : "l'Ecriture seulement"

Face aux nombreuses dérives des Eglises ( orthodoxe,catholique, mais aussi...protestante!) la seule référence possible, c'est la Bible. Ce n'est pas un livre sacré : elle comporte des erreurs, des versions différentes, elle a été écrite et ré-écrite, mais c'est la seule trace objective de la parole de Dieu dans l'histoire de l'humanité.

La tradition des différentes Eglises est marquée par la violence, le goût du pouvoir, les crises. L'histoire le montre abondamment, la Bible elle, constitue la référence constante.

Il faut bien sûr, se l'approprier, l'interpréter, la traduire...C'est sa vocation!

Nous essayons de nous former (les pasteurs mais aussi tous les membres) pour être en mesure de l'interpreter au mieux.

 

En France, la Réforme est vite réprimée :

Guerre de religionDès le début, la diffusion des idées de la Réforme soulève des hostilités. Protestants et catholiques s'affrontent pour tenter de s'imposer. Les torts sont souvent partagés. Henri IV va pacifier le royaume en promulguant l'Edit de Nantes, en 1598. Le protestantisme est toléré. La liberté de culte est accordée sous condition. La paix sera ainsi maintenue jusqu'en 1685, où Louis XIV va révoquer cet édit. C'est une véritable persécution : les pasteurs doivent quitter le pays sous peine de mort, les croyants sont condamnés aux galères, ceux qui refusent le baptême catholique ne figurent pas sur les registres d'Etat Civil (ils n'ont pas d'existence légale). Beaucoup doivent fuir vers l'Allemagne, l'Angleterre, les Pays Bas, la Suisse, les USA. Quand les Cévenols vont se révolter, ils seront sévèrement punis par les dragonnades. La Bretagne, à la veille de la révocation était largement touchée par les idées réformatrices, par exemple, à Vitré, ou bien dans la famille de Rohan, à Pontivy. Mais, la révocation a éradiqué le protestantisme jusqu'à le faire presque totalement disparaître.

Des valeurs fondatrices :

Les deux principes de la Réforme accordent une place prépondérante à :

    • La liberté
    • L'engagement de la foi
    • La responsabilité individuelle
    • La tolérance
    • Le refus dogmatique
    • Le refus de toute hiérarchie parmi les croyants
    • La culture du débat : toutes nos instances de décision sont collégiales et élues

 

A titre d'exemple, voici une confession de foi, parmi d'autres :

 La foi ne consiste pas à croire, mais à s'abandonner avec confiance à la gratuité de l'amour de Dieu.

Nous avons foi en Jésus Christ : "Il est venu pour servir et non pour être servi". Reconnaître son autorité, c'est d'abord accepter de se laisser servir par lui.

Il nous donne liberté, courage et confiance.

Nous avons foi en Jésus-Christ : son autorité nous libère de notre volonté d'exister par nous-mêmes. Nous n'avons plus besoin de démontrer notre propre valeur, ni d'être valorisés par le regard des autres. Il donne à notre vie une dignité irrévocable.

Nous avons foi en Jésus Christ : son autorité est créatrice, elle ne contraint pas, mais appelle à l'imagination. Il ouvre une brèche au coeur des réalités en apparence les plus bouchées. Il est notre espérance.

drapeau anglais

Qui est en ligne ?

Nous avons 4 invités et aucun membre en ligne